>
Virtus Vulnere Virescit


Chateau de St Mesmin

HISTORIQUE DU CHATEAU DE SAINT-MESMIN

Le château de Saint Mesmin la ville, à Saint André sur Sèvre, est une forteresse médiévale du XIVème siècle. L’enceinte hexagonale est flanquée de cinq tours en fer à cheval, dont deux formant le châtelet d’entrée. Le donjon a remplacé l’une de ces tours au XVème siècle. Cet édifice conserve de nombreux éléments de l’architecture militaire du Moyen Age, témoins de l’évolution des techniques de guerre (archères, arbalétrières, mâchicoulis, vestiges de pont-levis), mais reste cependant une demeure résidentielle.

Le château est reconstruit aux alentours de 1370 par Pierre de Montfaucon, et dépendait de la très puissante baronnie de Parthenay, il s’apparentait alors à une forteresse au plan héxagonal. Sept hautes tourelles en fer à cheval flanquaient chaque angle et assuraient la défense au moyen d’archères.

Entouré de douves en eau, à l’origine alimentées par le ruisseau le Sevreau, on pénètre dans le château par le châtelet d’entrée, où s’élançait un pont-levis à flèche. Au XVème siècle, la famille de Montfaucon fait édifier à l’emplacement de l’une des tourelles, l’imposant donjon de 28 mètres de haut, couronné d’un chemin de ronde sur mâchicoulis et défendu par des canonnières.

Avec son allure austère, ce château a cependant servi, durant les XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles, de demeure résidentielle pour une petite bourgeoisie poitevine jusqu’à la révolution française. C’est au cours du XVIIème siècle que le château de Saint-Mesmin connaîtra son principal remodelage architectural que nous lui connaissons aujourd’hui.

Au milieu du XVIIIème siècle, les douves entourant le château sont asséchées et les derniers propriétaires , les De Vasselot abandonnent le lieu en 1766.

Ce château n’a jamais subi de sièges durant tout le Moyen Age jusqu’à la Révolution. Il faudra attendre 1796 pour qu’il connaisse enfin son premier assaut, en février 1796, une quarantaine de vendéens royalistes, retranchés dans l’enceinte, résistèrent quatre jours à l’armée républicaine. Peu endommagé par cet épisode révolutionnaire, la forteresse est vendue avec son domaine comme bien national en 1798.

En 1818, la famille Proust acquiert le château de Saint-Mesmin et son domaine. En 1914-1918, lors de la première guerre mondiale, l’édifice servira d’hôpital militaire. En 1943, il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Malgré sa robustesse, les injures du temps ont considérablement, après la seconde guerre mondiale, endommagé toitures et maçonnerie. Le logis seigneurial s'effondre en 1983.

La création d’une association A.CHA.S.ME. (association du château de Saint Mesmin) a contribué à sa renaissance. En effet, en 1990, Monsieur Paul Proust, propriétaire de l’édifice, a rétrocédé par acte d’apport, le château et ses dépendances, à l’A.CHA.S.ME., qui a assuré sa conservation, sa restauration et son animation.

En vue de pérenniser l’action menée par l’ACHASME depuis 1990 et afin d'accélérer la réalisation des travaux de restauration, le château ainsi que ses dépendances ont été cédés en 2003 à une nouvelle collectivité territoriale nommée « Le Syndicat Mixte du Château de Saint Mesmin », dont le siège social est situé au château de Saint Mesmin, lieudit la ville, dans la commune de Saint André sur Sèvre.
Inscription à la newsletter :
Nous parlons francais  
English Spoken  
Wir sprechen Deutsch  
Hablamos español